Sélectionner une page

Chaque chef a son astuce fétiche, ou plutôt son secret saveur en cuisine. Certains cuisiniers utilisent le beurre à la place de l’huile pour dorer ou sauter les légumes. D’autres optent pour un soupçon d’ail ou d’un mélange de fines herbes. Quel que soit l’ingrédient secret incorporé à une préparation, il promet toujours un goût particulier à un plat. D’une pure merveille et accompagnés par tout un lot de bienfaits, les aromates sont des composants utilisés depuis nos ancêtres pour relever un goût insuffisant à des plats.

Les aromates, des exhausteurs de goût naturel

Les aromates sont définis comme des plantes odoriférantes, telles que l’origan, le thym, le basilic ou l’estragon, et autres, que l’on utilise en cuisine pour parfumer une préparation. Ils rendent meilleur le goût naturel d’un aliment, comme une touche de mascara accentue le charme des regards d’une femme.

Les aromates sont des exhausteurs de goût naturel que les cuisiniers choisissent avec soin. Il n’existe pas de formules particulières pour réaliser l’association « légumes et plantes aromatiques ». L’astuce est de goûter et faire goûter une préparation pour parvenir à une conclusion, et en faire une sorte de recette magique. Ajouter des herbes et des aromates tels que l’estragon et bouquet de thym rend meilleure la saveur des haricots blancs et des viandes dans une assiette de cassoulet. Dans un langage plus gastronomique, la sauce tomate et la moutarde relèvent le goût de la patate frite.

Les aromates, pour plus d’équilibre dans la préparation

Pourquoi propose-t-on aux clients de la sauce piquante avec des portions de pizza ; ou un guacamole avec des nachos ? Tout est question d’équilibre, et les papilles en réclament.

Les aromates sont d’excellents composants pour faire l’équilibre dans la texture et le mélange de saveurs. Pour ajouter une note de légèreté à une assiette de pâtes à la crème ou sautées au beurre, le chef pourra utiliser des émincés d’ail civette, et une quantité raisonnable de coriandre.

À utiliser avec modération pour ne dominer dans le plat, les plantes aromatiques sont utiles pour parfaire la consistance d’une vinaigrette, d’un mélange à base de moutarde, ou de la mayonnaise. L’origan et l’estragon sont aussi très prisés pour relever le goût d’un plat à la sauce fromagère et saupoudrée de fromage râpé. Les pizzaioli ont pour habitude d’arranger le flacon d’huile d’olive avec ces deux aromates pour parfumer la pizza avant de la servir.

Les aromates, une bonne alternative au gras et au sel

Les plantes aromatiques séchées, en poudre ou utilisées fraiches relèvent le goût d’une préparation pauvre en gras. Le recours aux condiments naturels est courant dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire.

Un plat minceur doit contenir le moins de matière graisseuse possible, voire aucune. À la place du poulet frit ou sauté au beurre, un diététicien recommande la cuisson au curcuma. La recette reste ainsi savoureuse, mais reste dans le contexte du plat sain.

Les aromates sont d’excellents alliés minceur. Il est possible de les varier en fonction de la saveur recherchée, que ce soit pour préparer des légumes, poissons, viandes ou légumineuses. En dehors de leur rôle d’exhausteur de goût, les condiments apportent aussi une infinité de bienfaits pour l’organisme.