Sélectionner une page

Parce qu’on aime beaucoup découvrir les dessous et les coins cachés de nos bâtiments nous essayons avec l’homme de participer aux divers ateliers proposés par Bordeaux tout au long de l’année. Bien sur il y a les journées du patrimoine où on essaie toujours de visiter les lieux fermés en temps normal au public et puis on a pu aller voir les dessous du Le Pont de Pierre à Bordeaux, celui qui est si beau la nuit, celui sur lequel on peut passer avec le tram et se retrouver sur l’autre rive de la Garonne.

Pour voir le Pont Chabon Delmas de Bordeaux c’est par ici …

Alors on a trainé les futurs ados un matin de bonne heure pour eux (10h! trop dur de se lever si tôt), il faisait tout gris et plein de brouillard, le miroir d’eau n’était pas rempli, mais on s’est promené sur les quais face au beau palais de la bourse et on a rejoint la première pile du pont rive droite puis on s’est laissé guider par l’histoire de sa construction et quelques anecdotes.

Le Pont de Pierre à Bordeaux

Les photos sont un peu tristounes mais comme ça vous voyez qu’il ne fait pas toujours beau à Bordeaux

Le Pont de Pierre à Bordeaux en quelques chiffres

487 m de long

19 m de large

17 arches

500 000 briques

340 à 424 m3 de pierre de taille de la région

283 à 425 m3 de bois (les pieux en sont en bois, ils supportent les fondations, comptez 250 pieux par appui)

Le Pont de Pierre à Bordeaux

L’histoire en quelques dates du  Pont de Pierre à Bordeaux

1810 : Napoléon lance le projet de construction du premier pont qui permettra la traversée de la Garonne pour son armée

1814 : Les anglais arrivent à Bordeaux, Napoléon abdique et le projet est arrété

1815 : L’argent nécessaire est trouvé et le projet reprend

1822 : Ouverture à la circulation mais avec un péage (1 sou pour un piéton, 5 sous pour un cavalier, et tarif différent en fonction du nombre de roues des calèches)

1861 : Péage supprimé, le pont est racheté par l’État

1944 : Pablo Sanchez sauve le pont bourré de dynamite par les allemands qui voulaient le faire exploser avant leur fuite.

2003: Mise en place du tram, des pistes cyclables et des trottoirs

Le Pont de Pierre à Bordeaux

Il est toujours sympa de découvrir notre patrimoine, de comprendre comment tout cela est sorti de terre, comment avec les moyens de l’époque les gens arrivaient à créer des structures qui vivent encore aujourd’hui. On essaie de transmettre à nos deux ados râleurs l’envie de s’intéresser à ce qui les entoure. Bordeaux propose très régulièrement des visites assez insolites, culturelles et ludiques alors n’hésitez pas ça vaut vraiment le coup!